Comment calmer un mal de dos soudain ?

Soulager on dos en cas de crise brutale

Il n’est pas rare qu’une lombalgie survienne sans signes avant-coureurs. Dès que celle-ci se déclare, il est impératif de bien penser avant d’effectuer des gestes habituellement anodins, car ils peuvent aggraver le problème et retarder la guérison s’ils sont exécutés sans précautions particulières.

En suivant ces quelques conseils, vous éviterez que votre mal de dos s’accentue ou devienne chronique.

Cliquez ici pour consulter des témoignages de personnes ayant traité leur mal de dos en utilisant des coussins lombaires et en suivant la méthode McKenzie.

S’asseoir, un problème épineux !

On appelle lordose le léger creux que forme de la partie basse de la colonne vertébrale dans sa position naturelle. L’absence de lordose participe à entretenir votre mal de dos en mettant sous tensions les ligaments qui lient les vertèbres.

Une posture assise inadaptée supprime la lordose. Pour mettre toutes les chances de votre côté, évitez les canapés et fauteuils mous, sauf si vous disposez d’un coussin lombaire adapté. Sur les sièges et chaises, veillez à vous maintenir bien droit(e), avec le bassin bien calé entre le dossier et l’assise. Un rouleau lombaire dédié permet là aussi de garder cette position sans efforts, pour qu’elle soit plus reposante. Dans tous les cas, ne tendez pas les jambes, car cela réduit également la lordose.

La position allongée peut elle aussi induire de mauvaises postures. Utilisez un coussin spécialisé ou, à défaut, entourez votre taille d’un linge plié en boudin pour offrir un soutien à vos lombaires pendant le sommeil.

Gardez une activité physique, dans la mesure du possible

La douleur rend naturellement une personne moins active. Malgré tout, en cas de lombalgie, les kinésithérapeutes recommandent de mettre notre corps en mouvement. Bien sûr, on prendra soin de ménager son dos, en particulier dans les situations suivantes :

  • En terme d’activité physique, tout ce qui demande de se pencher – même légèrement – doit être proscrit. Cela inclut des occupations très courantes telles que passer l’aspirateur ou effectuer une tâche sur un plan bas, au-delà de la portée de travail des bras. Dans ce dernier cas, étudiez la possibilité d’effectuer votre travail en position assise, avec un coussin lombaire pour ne pas avoir à penser sans cesse à vous tenir droit(e).
  • La plupart du temps, lorsque l’on tousse ou que l’on éternue, on se penche naturellement vers l’avant. Quand cela arrive, il est important d’en avoir conscience pour ne pas être pris au piège : penchez la tête, mais pas le dos !
  • Tout soulèvement de charges, même légères, doit être effectué avec une très grande précaution : en pliant les genoux et non en courbant le dos, et en veillant à rester bien droit du début à la fin de l’effort, le tout sans précipitation. Bien entendu, laissez le transport d’objets lourds à une personne en pleine possession de ses moyens physiques.

Effectuez les exercices d’auto-traitement

En complément des bonnes habitudes énoncées ci-dessus, commencez le programme d’auto-traitement sans attendre ; le plus tôt sera le mieux. Pour une introduction aux exercices de la méthode McKenzie, consultez notre article à cette adresse : https://methode-mckenzie.fr/2017/02/16/etirements-dos-exercices-methode-mckenzie/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s