Mieux connaître la colonne vertébrale

Si vous lisez ce blog, vous avez, ou avez eu, des maux de dos. Mais avez-vous pu vous expliquer les mécanismes de ces douleurs ? Il n’est de secret pour personne que la colonne vertébrale joue un rôle de première importance pour notre corps, dans la tenue debout ou assise, les mouvements, et la protection de la moelle épinière. Avoir une connaissance un peu plus précise des éléments qui la constituent et de leurs interactions permet de mieux appréhender un mal de dos, et donc de faire de meilleurs choix en vue de son traitement.

La colonne vertébrale est un empilement de vertèbres (le rachis), liées par des anneaux cartilagineux (les disques), qui agissent comme tampons anti-chocs et donnent sa souplesse au rachis. Un trou se trouve au centre de chaque vertèbre ; la superposition de celles-ci forme alors un canal où passe la moelle épinière.

Colonne vertébrale
Les quatre régions de la colonne vertébrale. Crédit image : William Crochot (Licence CC BY-SA 4.0)

De haut en bas, la colonne vertébrale se divise comme suit :

  • Le rachis cervical (7 vertèbres), constituant la nuque, relié à la base du crâne ;
  • Le rachis thoracique (12 vertèbres), constituant le haut et le centre du dos ;
  • Le rachis lombaire (5 vertèbres), constituant le bas du dos
  • Enfin, la région pelvienne, comprenant le sacrum et le coccyx, qui terminent la colonne vertébrale.

Au sein de la colonne, vertèbres et disques travaillent de concert avec de nombreuses articulations, dont le mouvement est provoqué par l’action de nos muscles.

Les articulations sont notamment constituées de tissus fibreux appelés ligaments, garants de leur solidité. Certains mouvements, et certaines positions immobiles durables ou ponctuelles mais répétées, peuvent engendrer des tensions excessives sur les ligaments, occasionnant alors des douleurs.

Du fait qu’il supporte le haut du corps (et donc les efforts physiques qui y sont liés), et que sa courbure naturelle ou lordose est parfois mise à rude épreuve, le rachis lombaire est le foyer de la majorité des maux de dos. Les tensions ligamentaires que les disques intervertébraux subissent dans cette zone sont à l’origine des lombalgies les plus fréquentes.

Bien que se limitant en premier lieu à une gêne occasionnelle, elles ne doivent pas être négligées, en particulier si elles surviennent de plus en plus fréquemment, et de façon de plus en plus durable et/ou intense. Il est alors important d’identifier la cause (couramment, un problème de posture), et de la corriger rapidement avec une méthode douce mais éprouvée telle que la méthode McKenzie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s